https://afartcontemporain.com/2016/10/18/tirage-dune-gravure-de-bich/

 

 

En cette fin d’année nous avons le plaisir d’ajouter à notre collection, le travail de BICH.
Découvrez…

 

 

Bich, Rosalie Nguyen – © Despatin & Gobeli

 

 

« Bich est mon prénom vietnamien. A l’âge de huit ans, j’ai dû adopter un second prénom pour m’inscrire dans les écoles françaises.
J’ai choisi : Rosalie. Mon nom est donc Bich, Rosalie Nguyen.
Mon approche de l’art s’est nourrie de mes études à l’Ecole Estienne et aux Beaux-Arts de Paris. La gravure est un métier exigeant. Je l’ai appris dans les ateliers Moret qui sont une référence dans ce domaine.
Mes projets de gravures naissent d’un choc émotionnel.
Le travail de recherche, de la mise en forme et de l’espace à créer est long, intense et difficile. Vient le temps de la réalisation et des corrections multiples pour enfin décider et admettre que la gravure est achevée.
Mes gravures se veulent être un baume pour les âmes heurtées. Elles s’adressent aux amoureux des sillons qui tracent leur chemin. »

 

 

 

 

Regard d’Olivier Morel, artiste peintre, graveur, illustrateur et sculpteur, sur le travail de Bich :

 

Je vois évoluer le travail de Bich Nguyen depuis 15 ans. Il arrive aujourd’hui à maturité. Sa maîtrise parfaite des différents procédés de la gravure en taille-douce n’est pas au service d’un savoir-faire stérile comme trop souvent chez les graveurs mais lui permet d’exprimer avec finesse et virtuosité les complexités de l’esprit humain. Elle nous fait partager ses expériences intimes pour mieux explorer notre relation au monde et aux autres : le couple, la naissance d’un enfant, la grâce, la pesanteur, ces sujets si souvent représentés retrouvent un second souffle sous l’élégance de son trait, dans la profondeur de ses noirs ou dans le foisonnement de ses couleurs. Chez les artistes plasticiens, la gravure n’est souvent qu’un moyen de reproduction d’une image. Avec Bich Nguyen, il s’agit d’un puissant mode d’expression qui ne trouve nulle part son équivalent.

 

 

Olivier Morel, 2015

 

 

 


« Bich is my Vietnamese first name. When I was eight, I had to take a second forename to enrol in French schools. 

I chose: Rosalie. So my name is Bich, Rosalie Nguyen.
My approach to art is was inspired by my studies at the Ecole Estienne and the School of Fine Arts in Paris. Engraving is a demanding craft. I learnt it at the Moret Studio which is a role model in this field.
My engravings arise from an emotional shock. Work on research, layout and creative space is long, intense and difficult. Then comes completion and multiple corrections in order finally to decide and accept that the engraving is finished.

My engravings are meant to be a comfort to souls in torment. They are aimed at lovers of the furrows which mark their way. »

 

 

 

——————————————————-

 

 

 

Oeuvres disponibles / Available Works

 

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur ce lien pour visionner et comprendre le tirage d’une gravure :

Tirage de l’Envol – Gravure de BICH